La microgéographie, entre jeux de places & constructions identitaires

4ème Journée d’étude de l’Atelier Microgéographie

Vendredi 14 janvier 2022
9h00 – 15h30

Amphi Maison des Suds
12 esplanade des Antilles, Pessac

L’atelier de microgéographie propose sa 4ème journée, initialement prévue en avril dernier, en prolongeant sa réflexion autour des questions de jeux de place. Il sera l’occasion de trois présentations attentives aux signes mais aussi au sens que les acteurs leur donnent en tant que chercheur, habitant, chasseur, supporter… Ces signes, dans leur « ordinarité »,  leur « petitesse », seront à la fois révélateurs des ou révélés par les cheminements des humains (les nomades) et des non humains (les loups) à travers des traces (ichnologie), mais aussi les marques d’une construction artefactuelle des souvenirs (notamment des morts), ou encore les éléments factuels d’une manière d’être dans un groupe (celle des supporters ultras). Car derrière ces traces, ces artefacts, ces éléments factuels, il y a surtout des indices laissés par des opérateurs spatiaux humains ou non humains qui sont convoqués par d’autres, à travers et par l’espace, pour en délimiter des enjeux de placements au sein de cet espace et en interpréter des constructions identitaires toujours à l’œuvre. Cette journée permettra de convoquer les croisements épistémologiques entre microgéographie et microhistoire, entre microgéographie et microsociologie.

Programme:
En quête de sens : Pour une approche microgéographique des artefacts du souvenir
Emmanuelle Petit – Université de La Rochelle
Géoichnologie : une microgéographie à la recherche de traces
Coralie Mounet et Laurent Gagnol – Université d’Artois
La microgeographie sert-elle à quelque chose ? Quelques explications à partir de la trajectoire d’un supporter/chercheur
Gaël Rannou – UMR Passages

Discussion animée par Hervé Amiot, UMR Passages


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.